Ikigai - Trouver sa raison d'être

Qu'est-ce que l'Ikigai ?

L’Ikigai est une philosophie née au Japon et dont le principe est de trouver sa « raison de vivre » via une réflexion profonde, sincère et pertinente sur soi et sur le monde autour de soi.

« Iki » veut dire « vie » ou « vivre » et « gai » signifie « valeur » ou « vaut la peine ». La traduction littérale peut donc être : une vie qui vaut la peine d’être vécue.

L’objectif initial de l’Ikigai est de (re)trouver du sens dans sa vie en général.

Selon cette philosophie, le bonheur est d’être occupé, la majeure partie de son temps, à une activité qui a un sens et un but pour soi.

Remaniée à la sauce occidentale, cet outil peut bien évidemment être appliqué aussi au contexte professionnel : trouver un job qui a du sens, qui vous correspond, vous rend heureux·se et vous permet de vous épanouir dans votre carrière. En bref : le job idéal pour vous.

L'Ikigai en 5 questions :

  1. Pourquoi L'ikigai ?
  2. Comment ça fonctionne ?
  3. Comment s'y préparer ?
  4. Comment procéder ?
  5. Et après ?
Elément

Il permet de rendre votre vie plus équilibrée, en phase avec votre personnalité et vos besoins. Il vous rapproche de votre vie rêvée et vous permet de continuer à vous épanouir chaque jour.

Dans l’idéal, votre Ikigai est lié à votre travail car plus celui-ci va vous plaire, plus vous allez vous investir dedans, bien réaliser vos tâches et en retirer de la satisfaction et de la motivation.

L’Ikigai dévoile deux facettes importantes de la vie en général. Il renforce le sentiment et la conviction que :

ETRE FAIRE

La vie vaut la peine d’être vécue

Il est important pour vous d’avoir de la joie de vivre et de la partager avec le monde !

Nous avons tous un but qui a du sens et qui anime notre vie

Cultivez vos talents et compétences, ils vous permettent de vous épanouir et de concrétiser vos rêves !

La méthode, schématisée sous forme d’une rosace, repose sur 4 questions :

Schéma Ikigai

  • Qu’est-ce que j’aime faire ? = Le plaisir
  • Pour quoi suis-je doué·e ? = Le talent
  • De quoi le monde a-t-il besoin ? = Le besoin
  • Pour quoi puis-je être payé·e ? = Les revenus

A la rencontre de ces 4 questions apparaissent les 4 composantes fondamentales de votre vie :

  • Votre passion : l'activité que vous affectionnez particulièrement
  • Votre mission : l'activité que vous choisissez d'exercer et qui va vous permettre de contribuer au monde
  • Votre profession : l'activité rémunérée que vous exercez et qui vous permet de gagner votre vie
  • Votre vocation : l'activité que vous êtes naturellement destiné·e à exercer

C’est au croisement de toutes ces dimensions vous allez pouvoir trouver votre Ikigai : l’activité qui combine les points forts de chaque cercle de la rosace.

Seul, chaque cercle du schéma est incomplet. Il s‘agit donc de prêter la même attention à chaque dimension. L’Ikigai n’est complet que si chaque partie est correctement identifiée, puis comblée.

Dans le contexte professionnel, il s’agit donc d’un métier épanouissant, à savoir :

  • Un travail qui vous plaît : Qu’est-ce que j’aime faire ?
  • Dans lequel vous pouvez exprimer votre potentiel : Pour quoi suis-je doué·e ?
  • Contribuer à quelque chose qui a du sens pour vous : De quoi le monde a-t-il besoin ?
  • Et qui vous rémunère convenablement : Pour quoi puis-je être payé·e ?

Un exercice qui demande un certain état d'esprit

Trouver son Ikigai implique obligatoirement une introspection profonde et pertinente qui nécessite une certaine connaissance de vous. Cela peut donc prendre du temps et sembler complexe. Soyez patient·e·s et préparez-vous à voyager parfois en dehors de votre zone de confort.

Appliquer la méthode Ikigai nécessite dans le même temps une ouverture positive à son monde intérieur : quelles richesses sont à découvrir en vous ? Libérez-vous des pensées et jugements limitants, accueillez ce qui vient et restez bienveillant·e avec vous-mêmes.

Gardez en tête que votre Ikigai :

  • Peut évoluer avec le temps, au même titre que vos ambitions et aspirations professionnelles, sans compter les situations de vie qui peuvent aussi vous faire évoluer différemment.
  • Ne doit pas obligatoirement être lié à un barème salarial ou une fonction particulière (direction…). L’objectif est surtout de déterminer le travail qui a du sens pour vous et qui peut vous procurer de la satisfaction.

Pour réaliser votre Ikigai, appuyez-vous sur :

  • Votre connaissance de vous-mêmes : vos forces, vos besoins, vos envies… Les fiches pratiques du carnet de bord professionnel vous aident à déterminer ceux-ci. Il peut dès lors être utile de faire le faire point sur votre situation professionnelle actuelle avant de réaliser votre Ikigai.
  • Le marché de l’emploi : quels sont les fonctions recherchées actuellement dans votre région ? Quels sont les secteurs d’activité compatibles avec votre Ikigai ? Un type d’accueil vous correspond plus qu’un autre (0-3 ans, 3-12 ans…) ? …
  • Les personnes autour de vous : si vous avez du mal à répondre aux questions, les retours que vos proches et/ou collègues de travail peuvent vous donner sont de précieuses indications.
  • Un·e conseiller·ère en accompagnement professionnel
  • ...

Multipliez les sources d'information

Cette page vous explique l’essentiel. Nous vous invitons donc à vous appuyer, par exemple, sur des tests en ligne (ici notamment), voire à approfondir le sujet grâce à des livres de développement personnel (quatre références sont proposées au bas de cette page).

Votre carnet de bord professionnel sera évidemment aussi votre allié dans cette démarche.

Fonctionnez étape par étape

1. Téléchargez le canevas proposé, celui-ci est accompagné de quelques sous-questions vous permettant de mieux vous positionner.

Vous pouvez aussi choisir de le dessiner vous-mêmes si vous le souhaitez.

2. Mettez-vous dans de bonnes dispositions, à savoir au calme pour vous concentrer, avec du temps devant vous et de quoi noter. 

Si l’exercice vous parait trop complexe, acceptez-le en toute bienveillance et demandez de l’aide autour de vous : qui est en mesure de vous accompagner dans cette démarche ? Votre responsable ? Un·e collègue ? Votre conjoint·e ? Un·e ami·e ? Un·e conseiller·ère en accompagnement professionnel ? … 

3. Commencez par la dimension qui vous parle le plus, par ce qui vous semble le plus facile. Soyez honnête avec vous-même. Répondez aux questions en maximum une à deux phrases.

Si c’est plus simple pour vous, vous pouvez aussi compléter les vides par des images ou des dessins.

4. Complétez chaque question de manière équitable et gardez une vision d’ensemble pour découvrir les liens qui existent entre chaque cercle. A partir de ceux-ci, votre Ikigai peut progressivement se révéler à vous de manière claire et cohérente.

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, donner un nom à votre Ikigai (une devise ? un titre ? …).

Une fois que vous estimez avoir trouvé votre Ikigai (félicitations!!), il ne vous reste plus qu’à vous mettre en action pour que cela devienne petit à petit votre réalité.

Si votre Ikigai est loin de votre réalité actuelle, restez optimistes : vous avez désormais une direction à suivre.

Initier de gros changements dans votre vie professionnelle (reconversion, reprise d’une formation…) peut être effrayant. Laissez le temps à cette idée de faire son chemin dans votre tête.

Votre Ikigai est un fil rouge qui peut orienter petit à petit votre projet professionnel, et donc votre plan d’évolution professionnelle.

En parallèle, restez ouvert et curieux, et continuez à nourrir votre Ikigai en découvrant de nouvelles opportunités et sources d’épanouissement.

Si vous êtes actuellement à la recherche d’un emploi :

  • Filtrez les métiers (qu’ils soient liés au statut de salarié ou d’indépendant) sur base de votre Ikigai, afin que vos recherches correspondent au maximum à votre job idéal.
  • Dans une autre mesure, vous pouvez aussi envisager, si c’est possible, de créer vous-même votre job idéal.
    • Exemple : ouvrir votre propre milieu d’accueil pour en assumer la direction.

Si vous êtes actuellement en poste :

Demandez-vous si votre travail actuel correspond à votre Ikigai, et voyez vos marges de manœuvres possibles :

Ce que j’aime faire

Ce que vous faites au quotidien correspond-il à ce que vous aimez ?

Si non, comment pourriez-vous intégrer davantage de ce que vous aimez dans votre travail ?

Ce pour quoi je suis doué·e

Avez-vous l’opportunité d’utiliser vos compétences, de mettre en avant vos atouts ?

Si non, comment pourriez-vous le faire davantage ? Pourriez-vous faire évoluer votre poste ?

Ce dont le monde a besoin

Votre institution partage-t-elle vos valeurs ? Votre job vous permet-il, d’une certaine manière, d’œuvrer à la cause qui vous tient à cœur ?

Si non, pourriez-vous demander un petit changement qui le permettrait ? Pouvez-vous envisager de changer d’institution ?

Ce pour quoi je suis payé·e

Votre institution vous permet-elle de vivre le mode de vie dont vous rêvez vraiment ?

Si non, quel est votre revenu idéal, celui qui vous permet de vivre comme vous l'entendez ? Quels changements et/ou sacrifices êtes-vous prêt·e à faire pour mettre en place votre projet ?

 

Références :

  • "La méthode Ikigai : découvrez votre mission de vie" d’Hector Garcia et Francesc Miralles
  • "Le livre de l’Ikigai : le secret du bonheur" par Bettina Lemke
  • "Le petit livre de l’Ikigai : la méthode japonaise pour trouver un sens à sa vie" de Ken Mogi
  • "Trouver son Ikigaï : vivre de ce qui nous passionne" par Christie Vanbremeersch
 
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie"
Confucius.